Les 3 grands changements dans le Comportement Candidat

shutterstock 1061513171 850

On parle beaucoup des changements dans les métiers du recrutement. L’intelligence artificielle pourrait automatiser une bonne partie du processus de recrutement et la vidéo est utilisée dans plus de 60 % des entreprises pour l’acquisition de talents. Mais qu’en est-il du rôle des candidats ?

 

  1. Les changements de poste fréquents sont populaires – et c’est tant mieux

Avant, de nombreux salariés qui rejoignaient une entreprise y passaient toute leur carrière. Aujourd’hui, la tendance est aux fréquents changements de poste qui permettent de décrocher une meilleure rémunération et d’autres avantages.

Cela est dû à plusieurs éléments. On sait que les Millennials placent la barre très haut au travail et font le nécessaire pour obtenir les avantages qu’ils veulent et méritent.

Ces dernières années, il y a aussi eu un nombre record de créations de petites entreprises. Un turn-over plus élevé est logique dans les PME et les start-ups, comparé aux grandes entreprises où l’on s’attend à ce que les salariés restent pour grimper les échelons hiérarchiques.

Les candidats ont adapté leur comportement en conséquence : avec plus de postes qui s’ouvrent et disparaissent, ils se retrouvent plus souvent en recherche d’emploi.

Cette évolution entraîne un besoin croissant des services des jobboards et recruteurs. Le marché est plus actif, et les postes à pourvoir sont aussi de plus en plus fréquents.

 

  1. « J’ai le wifi, donc je peux travailler » : la nouvelle attitude

Aucun doute, la technologie a eu un impact conséquent sur les métiers au cours des dix dernières années, et plus.

Pour les candidats, cela représente un changement de priorités. L’employeur s’attend logiquement à ce que tous ses salariés soient à l’aise avec les ordinateurs. En échange, les candidats ont davantage tendance à répondre à des offres d’emploi qui proposent une certaine flexibilité, de plus en plus populaire et rendue possible par la technologie.

C’est une attente moderne, et si c’est un avantage qui peut paraître mineur, il est en réalité bénéfique pour l’équilibre travail-vie privée, permet aux employés de passer plus de temps avec leur famille, réduit les coûts de transport et le stress, et favorise un mode de vie plus sain.

La preuve de cette transformation, c’est le nombre de plus en plus élevé de télétravailleurs. Selon une étude IFOP Malakoff Médéric, on en compte aujourd’hui 25 % en France, contre moins de 9 % en 2010.

 

  1. Tout le monde travaille en freelance

De la même façon, Internet nous facilite la vie pour vendre nos compétences en ligne. Baptisée la gig economy, il y a plus d’opportunités que jamais pour les personnes qui souhaitent travailler de manière indépendante. Cela a donné naissance à une toute nouvelle catégorie de candidats : ceux qui sont constamment à la recherche d’un emploi, même quand ils ont du travail.

C’est logique : les candidats à la recherche d’une mission courte ou à temps partiel conservent leurs alertes même s’ils sont en poste afin de pouvoir sauter sur une opportunité dès qu’elle se présente.

Et avec tant de compétences disponibles, les entreprises de toutes tailles peuvent faire appel à des freelances pour des projets spécifiques plutôt que de se lier à plein temps à des salariés, avec tous les avantages qu’elles leur devraient.

 

Mots clés: System.String[],